Articles sur cheval-loisir.ch
Liste des articles
Retour page précédente

Neurostructural Integration Technique (NST Equine)

Historique

En 1946 en Australie, Thomas Ambrose Bowen met en évidence chez ses patients une relation entre les problèmes de santé et des schémas particuliers de tensions musculaires. Après de nombreuses années de recherche, il pouvait affirmer que les troubles étaient en étroite relation avec des dysfonctions musculaires spécifiques et qu’en agissant sur les muscles et les fascias, selon sa méthode, il pouvait les résoudre à long terme.

En 1975, une étude du gouvernement australien révéla que Thomas Bowen traitait environ 13’000 patients dans son cabinet, où il travailla durant trente-six ans.

Il  a également travaillé avec des lévriers et des chevaux de courses.

En 1991, Michael Nixon-Levy entreprit la tâche de compiler les travaux de Feu Tom Bowen, technique connue, à cette époque, par une poignée d’individus. Il développa sa propre technique (NST)

Présentation

La NSTE est une technique manuelle douce, non intrusive et efficace qui favorise la guérison, équilibre les énergies et soulage la douleur.

Comme la NST pour les humains, elle s’adresse au système nerveux central, atténue les spasmes musculaires, libère les tensions et stimule le système lymphatique.

C’est doux et relaxant pour le cheval.

Avec les doigts et les pouces sur des points précis, le praticien applique un mouvement de roulement sur les muscles, les ligaments et les tendons.

Pendant le traitement, il y a des pauses de 1 à 2 minutes durant lesquelles le cheval se repose, permettant à son corps d’intégrer et de laisser agir l’information donnée par les mouvements.

Indications :

  • Cheval désuni, manque de constance dans les performances
  • Usure inégale des fers
  • Atrophie ou développement musculaire inégal
  • Raideur sur une main
  • « Dos froid » ou douloureux
  • Système lymphatique lent ou système immunitaire déficient
  • Changement brusque de comportement ou baisse de performance

Un traitement complet s’effectue en 3 fois.

Les 2 premières séances sont espacées d’une semaine, la 3ème séance : 15 jours après.

Voici quelques photos :

Mouvement sur le « semitendineux », un des 3 composants du groupe musculaire du jarret

Mouvement sur le « semimembraneux », 3ème composant du groupe des muscles du jarret.

Détend l’articulation de la hanche.

Mouvement sur le ligament central et latéral de la « Patella »

Mouvement sur le « Cranial pectoral profond ».

Des tensions ici indiquent des restrictions au niveau de l’encolure dans la direction opposée.

Mouvement sur la nuque, tendon « Brachiocephalis »

De fortes réactions à cet endroit indiquent des maux de tête (accentués par le passage d’une bride ou licol)

Certains chevaux développent une défense à ces maux : « Tirer au renard »

Mouvement sur le « Splenius » ligament nucal

Mouvement sur le « Pectoral cranial superficiel »

Mouvement sur le muscle « Brachiocephalis »

Mouvement sur le semitendineux « Sacrococcygeus dorsalis ».

Si le cheval fléchit son arrière-train, c’est signe d’une tension musculaire avec, peut être, un muscle noué et des spasmes. Cela affecte le pelvis, les articulations du garrot, la flexion du grasset et le mouvement latéral du postérieur.

Nicole Amadori

Praticienne « NST Equine »
Tel :  078/893 90 32
Fax : 021/903 41 65
nicole.amadori@chevaltroc.ch

Articles sur cheval-loisir.ch
Page d'accueil
Retour page précédente